fbpx

LES FILMS NE SERONT PAS DISPONIBLES AVANT LE 15 NOVEMBRE à 00H GMT+2

VOTRE TICKET OAFF VOUS DONNE UN ACCÈS ILLIMITÉ À TOUS LES FILMS PENDANT UN MOIS JUSQU’AU 15 DÉCEMBRE.

POUR VOIR LA SÉLECTION DESCENDRE SUR LA PAGE

SEW THE WINTER TO MY SKIN

de Jahmil X.T. Qubeka

Afrique du Sud, 2018, Long-métrage, 2h08

Un western épique dans l’Afrique du Sud du début des années 1950, à la fois surprenant, captivant et mystérieux, qui reprend l’histoire vraie de la chasse à l’homme du hors-la-loi John Kepe.

Autoproclamé le “Samson des monts Boschberg”, John se donnait pour mission de voler du bétail et des vivres aux fermiers blancs pour les donner aux indigènes pauvres, à la manière de Robin des Bois. Inévitablement, il fut une menace politique contredisant le fondement même du système de contrôle colonial de l’époque, et fut condamné à mort, lors d’un procès d’Etat, avec 37 chefs d’accusations à son encontre.

Trailer sous-titré en anglais

SUPA MODO

de Likarion Wainaina

Kenya, 2018, Long-métrage, 1h14

#jury

Jo, 9 ans, rêve d’être une super-héroïne. Son plus grand rêve serait de tourner un film d’action dans lequel elle jouerait une super héroïne. Dans son imagination, elle oublie qu’elle souffre d’une maladie incurable, et que son temps est compté. Sa grande sœur Mwix l’encourage à croire en ses pouvoirs magiques. Elle réussit à convaincre tout le village et sa mère, Kathryn, de réaliser le rêve de la fillette.

Trailer sous-titré en anglais

UNE PLACE DANS L’AVION

de Khadidiatou Sow

Sénégal, 2016, court-métrage, 17min

Au Sénégal, une radio annonce qu’un avion spécial à destination des États-Unis attend à l’aéroport tout voyageur désireux d’émigrer. Un aller simple sans aucune formalité ni contrainte pour les premiers à embarquer…

Moussa, père de famille, se lance alors corps et âme dans cette aventure rocambolesque. Khadidiatou Sow aborde avec humour la question de l’émigration où l’Occident est fantasmé au point de pousser les migrants à prendre tous les risques en quittant leur pays sans l’assurance d’une vie meilleure…

BLACK MAMBA

de Amal Guellaty

Tunisie, 2017, Court-métrage, 20min

#jury

Prix Poulain d’or au Fespaco 2019

Sarra, une jeune fille de la classe moyenne de Tunis, mène en apparence la vie ordinaire que sa mère lui a tracée : elle prend des cours de couture et s’apprête à épouser un gentil garçon. Mais Sarra a d’autres plans inavoués à travers lesquels elle veut échapper à sa vie actuelle.

DULCE

de Guille Isa & Angello Faccini

Colombie, 2018, court-métrage, 11min

#jury

En Colombie, au bord de la mer, une mère apprend à sa fille à nager pour qu’elle puisse se rendre dans la mangrove et récolter les crustacés de la piangua avec les autres femmes du village.

#diaspora

SHEIKH JACKSON

de Amr Salama

Égypte, 2017, Long-métrage, 1h33

L’annonce de la mort de Michael Jackson’s prend par surprise un homme de foi musulman. Mais quel est le lien entre un imam et le Roi de la pop ? Et plus encore, son combat pour concilier sa vie religieuse avec son ancienne vie et ses relations soulèvent une question encore plus importante : est-il Sheikh, Jackson, ou les deux à la fois ?

IL PLEUT SUR OUAGA

de Fabien Dao

Burkina Faso, 2017, court-métrage, 25min

Il pleut sur Ouaga. C’est la saison des amours, le pays se reconstruit après la révolution. Alpha s’apprête à rejoindre sa bien-aimée en France. Mais sa rencontre avec Leïla lui fait ouvrir les yeux.

BURKINABÈ RISING

de Lara Lee

Burkina Faso / États-Unis, 2018, long-métrage, documentaire, 1h12

#jury

Burkinabè Rising, le nouveau documentaire du réseau “ Cultures de la Résistance ”, présente la résistance créative et non violente au Burkina Faso. Petit pays enclavé au coeur de l’Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso est un foyer pour la communauté d’artistes et de citoyens engagés : grâce à leur union, les habitants ont su y changer le régime politique. Le Burkina Faso est une inspiration, non seulement pour toute l’Afrique, mais aussi pour le reste du monde.

MABATA BATA

de Sol de Carvalho

Mozambique, 2018, long-métrage, fiction, 1h13

#jury

Azaria est un jeune berger qui s’occupe d’un troupeau de boeufs dans lequel règne Mabata Bata. Ce boeuf servira au paiement de la dote dite “lobolo”, fournie par l’oncle d’Azaria pour le mariage du jeune homme. Azaria rêverait d’être un enfant normal, d’aller à l’école, un souhait que partage aussi sa grand-mère.

Un jour, alors qu’Azaria est dans les prés, Mabata Bata marche sur une mine – vestige de la guerre civile – qui explose.

Le jeune homme, terrifié à l’idée de la réaction de son oncle s’enfuit dans la forêt, emportant avec lui la carcasse du boeuf. La grand-mère et l’oncle partent à sa recherche pour le persuader de revenir. Ce film est une adaptation d’une nouvelle de Mia Couto, écrivain maintes fois récompensé.

LE CORPS POREUX

de Sofia El Khyari

Maroc, 2018, court-métrage, fiction, 6min

Une jeune femme décide d’aller à la mer pour faire le point sur sa vie. Lorsqu’elle plonge dans l’eau, elle se retrouve à l’intérieur d’elle-même, submergée par le flot des pensées qui la rongeaient.

ENTITLED

de Adeyemi Michael

Nigeria/Royaume-Uni, 2018, court-métrage, documentaire, 4min

À quoi donc ressemble le fantasme migratoire ?

Le réalisateur Michael Adayemi imagine ce que sa mère a dû éprouver il y a 30 ans, lorsqu’elle a quitté le Nigéria pour le quartier de Peckham, dans le sud de Londres. Le cheval qu’elle monte dans le film est un symbole universel de liberté, de voyage, de mouvement et de désir, lui donnant une position de force et de pouvoir.

Contredire la vision coloniale grâce à celle d’une immigrante et mère de famille est une façon d’aborder sans filtre le récit colonial ainsi que l’histoire des immigrants qui le vivent.

#diaspora

 

BOODY, LE SUMO PHARAON

de Sarah Riad

Égypte, 2017, long-métrage, documentaire, 1h

Le film raconte l’histoire de Boody, un sumo connu sous le nom de “Ōsunaarashi” (La Grande Tempête de Sable). Il retrace son étonnant parcours, depuis son petit village égyptien, où il fit ses débuts, jusqu’à la grande ville de Tokyo au Japon, où il devint le premier sumo professionnel égyptien.

BARKOMO

de Boucary Ombotimbé

Mali, 2019, long-métrage, fiction, 1h15

Sélection au Fespaco 2019

Mali, fin du 19e siècle. Dans un petit hameau situé au Pays Dogon, un chasseur vit avec ses deux femmes. La première, Yamio, infertile après plus de 10 ans de mariage, tente de se suicider à cause de l’humiliation que lui impose sa jeune co-épouse. Elle se jette du haut d’une falaise mais survit miraculeusement à la chute.

RAW DINNER

de Santi

Nigeria, 2019, court-métrage, fiction, 8min15

Court-métrage musical

Santi nous montre dans ce clip un tourbillon de créativité autour du thème de la sorcellerie, de l’ésotérisme et du rêve. 

Originaire du Nigéria, Ozzy B / Santi est un artiste rappeur et chanteur qui combine différents genre de musique pour produire un son unique.
A la fois réalisateur de ses clips, producteur, et assurant la direction artistique, il commence à jouer à 10 ans et démarre une carrière professionnelle dans la musique à 16 ans. En 2011, Il sort une mixtape en 2011, accueilli avec un buzz et critiqué comme une des meilleures mixtapes de tous les temps au Nigeria.

LIYANA

de Aaron & Amanda Kopp

Swaziland, 2017, long-métrage, docu-fiction, 1h17

Liyana raconte l’histoire d’une petite fille qui se lance dans une aventure extraordinaire pour retrouver ses deux frères jumeaux. Cette histoire est née de l’imagination de cinq orphelins vivant dans le Royaume du Swaziland. Elle est pour eux le moyen d’exorciser leurs traumatismes.

JETHRO X JETHRO

de Malcolm Bigemyamo

Uganda, 2016, court-métrage, fiction, 13min

Jethro x Jethro est une comédie qui montre des cinéastes ougandais plein d’espoir pitchant leurs scénario pour obtenir des financements, devant “l’Organisation Non Gouvernementale Modérément Altruiste” (MANGO).

CASCA DE BAOBÁ

de Mariana Luiza

Brésil, 2017, court-métrage, documentaire, 12min

Maria, une jeune fille noire née dans un quilombo de l’intérieur du Brésil, étudie à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro où elle est boursière. Sa mère, Francisca, gagne sa vie en coupant de la canne à sucre près du quilombo. Leur correspondance est l’occasion pour elles de combattre leur nostalgie mais aussi de réfléchir sur la fin de l’ère économique et sociale qu’elles sont en train de vivre.

#diaspora

LA NEGRADA 

de Jorge Perez Lozano

Mexique, 2018, court-métrage, fiction, 1h45

La Negrada raconte l’histoire de Magdalena et Juanita, deux femmes liées l’une à l’autre. Dans le monde spirituel, elles possèdent le même animal gardien et dans la vie matérielle, elles ont en commun Neri, l’époux de Juanita dont Magdalena est la maîtresse. La mort de Juanita ouvrira les yeux à Magdalena et lui donnera la force de reprendre sa vie en main, sans Neri.

Au Mexique, les populations d’origine africaine représentent environ 1% de la population totale. Pourtant, elles n’ont toujours pas été reconnues comme un peuple, un groupe ethnique ou un référent culturel, ce qui a conduit à leur marginalisation et à leur discrimination sociale. La Negrada est le premier film de fiction filmé dans ces communautés, avec des acteurs locaux non professionnels. C’est un effort pour les faire entendre et rendre visibles.

 

#diaspora

OGA BOLAJI 

de Kayode Kasum

Nigeria, 2018, long-métrage, fiction, 1h30

Oga Bolaji est une histoire centrée sur la vie simple et joyeuse d’un musicien à la retraite de 40 ans. Sa vie prend une tournure radicale lorsqu’il rencontre une fillette de sept ans. Oga Bolaji met en valeur la résilience et l’ingéniosité de l’esprit nigérian.

À LA RECHERCHE DU VINYLE D’ÉBÈNE

de Rufin Mbou Mikima

République Démocratique du Congo, 2017, moyen-métrage, documentaire, 52min

Alors que Aidan, disquaire du Havre, cherche entre le Congo Brazzaville et la RDC de vieux vinyles de musique africaine pour sa boutique, le réalisateur Rufin Mbou Mikima, originaire du Congo Brazzaville, se lance à la quête des voix populaires qui ont bercé son enfance.

Sur fond de musique rumba et au gré des rencontres, ce road-movie nous fait découvrir l’histoire contemporaine très mouvementée du Congo et de sa musique.

BABLINGA 

de Fabien Dao

Burkina Faso, 2019, court-métrage, fiction, 15min, Don Quichotte films

#jury

Depuis toujours, Moktar dit qu’une fois sa brasserie Bablinga fermée il retournera vivre au Burkina. Ce jour est arrivé, mais il hésite. C’est alors que des fantômes s’invitent pour célébrer une dernière soirée.

PAS DE TRAILER

LENDEMAINS INCERTAINS

de Eddy Munyaneza

Belgique / Burundi / France / Sénégal, 2018, long-métrage, documentaire, 1h10

Burundi, avril 2015. Les manifestations contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza rassemblent des milliers de personnes dans les rues de Bujumbura. Un coup d’Etat manqué plonge davantage le pays dans la répression et les violences. Des familles entières fuient le pays.

Eddy, réalisateur, filme les manifestations, puis les premières exactions et les victimes. Son engagement artistique et social fragilise son couple et disloque sa famille, qui décide de partir sans lui au Rwanda. Face à la violence qui gagne du terrain, il sera lui aussi contraint de fuir son pays. Réfugié au Sénégal, loin des siens, il entame un long voyage intérieur, pris dans les images et les souvenirs de la crise qui secoue le Burundi.

Neuf mois plus tard, il part à la recherche de ses enfants au Rwanda. De part et d’autre de la frontière, il rencontre celles et ceux qui sont restés au Burundi ou qui ont choisi le chemin de l’exil. Leurs récits, souvent fragmentaires et brutaux, témoignent d’une grande incertitude.

LA MARCHE

de Yadia Mor-Jougan

Cameroun, 2018, court-métrage, fiction, 30min

Talom est un orphelin de 10 ans qui a perdu ses deux parents. Il erre à la recherche d’un bout de ciel.

#youngtalent

 

POISSON D’OR, POISSON AFRICAIN

de Moussa Diop & Thomas Grand

Sénégal, 2018, long-métrage, documentaire, 1h

Dans le sud du Sénégal en Casamance, la pêche mobilise des milliers de personnes, hommes et femmes, venus de tout le Sénégal mais aussi de Guinée, de Côte d’Ivoire, du Burkina, du Mali… Les ressources sont surexploitées mais les sardinelles restent abondantes.

Pourtant, une nouvelle menace est apparue : des capitaux chinois construisent une usine de farine de poissons et les Africains seront privés de leurs poissons et donc de leur nourriture. Le film témoigne de l’appel angoissé de milliers de personnes vivant dans la précarité. Des images fortes et inoubliables.

DIVINAS MÉLODIAS

de Lucas Silva Rodriguez

Colombia, 2019, court-métrage, fiction, 33min

Pacho et Genaro sont deux fermiers, de descendance africaine, qui vivent sur les rives du fleuve Guapi. Ce sont deux grands musiciens dans la plus pure tradition “marimba”. Un jour, Pacho doit fabriquer un nouvel instrument pour la veillée funèbre d’un enfant qui vient de mourir. Cette tâche va se transformer en une expérience mystique qui changera sa vie à jamais.

FEVER DREAMS

de Nile Saulter 

Jamaica, 2018, court-métrage, fiction, 13min

Enry est un ramasseur de ferraille qui mène une existence solitaire au bord du vaste site de Riverton City. Alors qu’il se prépare à tirer parti d’une opportunité rare et prometteuse, un désastre se produit, l’obligeant à quitter la région. Pendant ce temps,il est tourmenté de revivre cette vie magnifique qu’il a dû vivre ou qu’il vivra. Sur les conseils d’un sinistre ami, Enry quitte la ville pour un travail qui promet de créer une étincelle d’espoir. Au cours de ce voyage, il trouve quelque chose de plus grand qu’il ne pourrait jamais imaginer.

#diaspora

 

TAXI CLANDESTIN (CLANDO BI) 

de Olivia Frey, Elisa Gomez Alvarez, Paul Choquet, Moustapha Guèye, Yoro Mbaye

Sénégal, 2019, court-métrage, fiction, 16min

Yadou est un chauffeur de taxi clandestin (« clando »). Diégui est une lycéenne. Ce matin, elle est en retard pour l’école. Diégui négocie alors une course avec Yadou et monte dans sa voiture. Mais elle aurait peut-être mieux fait de continuer à pied: la voiture roule comme un escargot. Sillonnant la ville, les deux protagonistes nouent une relation de complicité et échangent sur la transformation de Dakar.

 PAS DE TRAILER

RAFIKI

de Wanuri Kahiu 

Kenya, 2018, long-métrage, fiction, 1h22,

À Nairobi, Kena et Ziki mènent deux vies de jeunes lycéennes bien différentes, mais cherchent chacune à leur façon à poursuivre leurs rêves. Leurs chemins se croisent en pleine campagne électorale au cours de laquelle s’affrontent leurs pères respectifs. Attirées l’une vers l’autre dans une société kenyane conservatrice, les deux jeunes femmes vont être contraintes de choisir entre amour et sécurité…

Uniquement disponible en Espagne et Amérique du Sud 

AWEL & AYTA

de Rami Aloui et Nadir Mohammedi 

Algérie / Maroc, 2019, court-métrage, fiction, 17min

Court-métrage musical

« À ce qu’on dit, c’est après le premier cri que commence notre vie »
C’est l’histoire d’un premier cri…
Le premier cri d’une génération qu’on a trop souvent présenté comme « La » génération sacrifiée.
Un premier cri spontané, inspiré d’une jeunesse qui veut se réapproprier sa citoyenneté, qui veut retrouver le goût de Vivre et l’envie d’Agir.
Un premier cri qui marque le réveil d’une conscience collective, et la renaissance d’une union sacrée à travers la solidarité citoyenne.
Le premier cri de ceux qui sont restés trop longtemps sans voix, et qui aujourd’hui n’aspirent qu’à se réconcilier avec leurs racines pour mieux étendre leurs ailes.

PAS DE TRAILER